07 mars 2008

Libido proche de celle d'un tapis de sol

14H21 : Alors que j'étais en train de zapper mollement entre une rediffusion de Code Quantum sur Sci Fi et un reportage sur les huîtres de Bouzigues, je me suis posé une question cruciale. Depuis quand n'ai je pas eu de contact sexuel classique - j'entends par classique un être vivant de sexe féminin... Mes derniers émois sexuels ont été principalement :

- un extenseur pénien hollandais,

- de l'onanisme frénétique devant un bon vieux Marc Dorcel (mes préférés, fantasme de la bourgeoise en porte-jaretelles prise sauvagement par un jardinier mal-dégrossi sur les marches d'un escalier du château ou la traditionnelle scène de la fellation dans la Rolls Royce devant ledit château).

- ma peluche Panda géante,

- des coquillettes tièdes dans un gant de toilettes (gant de toilettes offert d'ailleurs par ma Tatie Jacqueline pour mon Noël 2002).

- Une chebka (que ma mère a ramenée de Moscou et qu'elle a oublié sur la coiffeuse le week end dernier) - pensez à passer au pressing.

Bref, aucune vie sexuelle normale. Je n'ai pas eu de véritable contact avec une femme depuis septembre 2006 - fois où d'ailleurs juste avant de jouir dans un dernier souffle extatique au lieu de crier ("Oh Cécile") comme j'aurais du le faire j'ai préféré dire ("Maman !") - ce qui m'a voulu un déguerpissage en règle par la jeune et fougueuse Cécile doublé d'un "Vas te faire traiter !"

J'ai donc 2 buts aujourd'hui :

- Ecrire 2 pages de mon roman (qui va de manière certaine avoir pour fond d'écran la France des années 70-80, la France de "César et Rosalie", du "Cavaleur", la France de "Ma nuit chez Maud"),

- Trouver une partenaire qui accepte d'avoir une activité sexuelle de type tout à fait ordinaire (missionnaire avec orteils écartés lors du coït), ponctué de phrases vides de sens comme "Tu reprendras du dessert ou non ?!".

Au tavail mon fumelet...au travail...

Posté par Lotin à 15:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Libido proche de celle d'un tapis de sol

Nouveau commentaire